Enfant, j’admirais mon frère aîné, qui était mon modèle. Mais adolescent, il a commencé à subir des intimidations à cause de son apparence, de sa manière de parler et de se comporter. En voyant sa détresse, j’ai voulu faire quelque chose.

Je voulais qu’aucun autre adolescent ne subisse ce que mon frère avait subi. J’ai alors pensé à mettre en place un site Internet pour lutter contre le harcèlement en créant un lien entre les victimes et les législateurs : bullyvention.com. L’objectif principal de ce site était d’utiliser des moyens pacifiques, des technologies modernes et le pouvoir des « gens ordinaires » pour lutter contre le harcèlement.

Étant passionné de technologie, j’ai suivi de nombreux cours de programmation. J’ai donc associé mon intérêt pour les technologies à l’idée d’aider les jeunes victimes de harcèlement. Après avoir appris comment créer un site Internet, j’ai commencé à travailler sur le mien. Enfin, début 2013, j’ai fini de créer bullyvention.com. J’ai rencontré beaucoup de problèmes techniques pendant la période de création, mais comme j’étais déterminé à finir ce site Internet dès que possible, je savais que je devais utiliser efficacement mes ressources. J’ai demandé de l’aide à mon professeur de programmation, sur des forums, et même à des camarades. Au final, j’ai trouvé des solutions à ces problèmes; et j’ai pu lancer le site.

“Si je voulais que bullyvention.com devienne populaire, c’était principalement pour aider les jeunes à comprendre à quel point le harcèlement est répandu et qu’ils doivent y remédier.”

Il a ensuite fallu réfléchir aux moyens de le faire connaître. Je savais qu’il fallait que mon site soit davantage exposé, alors j’ai contacté plusieurs membres du Congrès des États-Unis, j’ai réalisé des entretiens avec eux, et les ai publiés sur mon site. J’ai interrogé plus d’une dizaine de membres du Congrès pour le site, et bullyvention.com est désormais le premier site en partenariat avec le groupe de lutte contre le harcèlement de la Chambre des représentants des États-Unis.

J’ai aussi collaboré avec des spécialistes éminents des métadonnées pour créer une « carte thermique du harcèlement ». Pour résumer, un logiciel informatique scanne les messages des réseaux sociaux (par exemple, sur Twitter) en utilisant des algorithmes pour détecter des mots clés spécifiques au harcèlement et analyser les tendances. Ces informations sont présentées sous la forme d’une carte thermique montrant, en temps réel, où le harcèlement est le plus présent et permettant aux pouvoirs publics de se concentrer sur ces endroits. La carte thermique a été reconnue à l’échelle nationale, et je suis passé à la télévision pour mon travail.

Mon but était de transformer ma tragédie familiale en une possibilité d’éviter aux autres d’être victimes de harcèlement, et je progresse dans ce sens. Si je voulais que bullyvention.com devienne populaire, c’était principalement pour aider les jeunes à comprendre à quel point le harcèlement est répandu et qu’ils doivent y remédier.

Si vous voulez changer les choses, mon principal conseil est que vous vous accrochiez à votre cause et ce jusqu’au bout. Si vous perdez votre motivation ou que vous abandonnez, alors ce n’est même pas la peine de vous lancer. Vous DEVEZ finir ce que vous commencez si vous voulez vraiment changer les choses. Tout le monde peut faire changer les choses, même à petite échelle, cela peut avoir des conséquences considérables. Prenez l’exemple de Steve Jobs ou de Martin Luther King Jr. Le premier a lancé une société très jeune et est devenu milliardaire, et le second s’est accroché à sa cause, et a changé les choses à l’échelle mondiale. Comme l’a dit Ralph Waldo Emerson, le but de la vie est « d’être utile, honorable, de faire preuve de compassion et de réussir à faire cette différence qui vous rappelle que vous avez vécu et que vous avez bien vécu ». Chacun, indépendamment de son parcours, peut créer le changement dans le monde simplement en défendant ses convictions.