Si vous me posez la question, pour moi innovation veut dire trouver des idées originales pour résoudre des problèmes existants, et essayer d’analyser ces problèmes sous un angle différent.

Brûler d’envie de résoudre les problèmes de la planète, être passionné par cette idée, voilà ce qui caractérise le véritable innovateur social. Cela dit, moi, Bisman Deu, j’ai trouvé une solution à un problème auquel un grand nombre de personnes paysans est confronté ­– y compris moi-même.

Plus de la moitié de la population mondiale mange du riz tous les jours, et cette culture domine la production céréalière dans de nombreux pays à revenu faible. En Inde, 47 % de la population était employée dans l’agriculture en 2012. Le battage du riz produit de la paille et des enveloppes dont on ne sait que faire, et les options pour les éliminer sont limitées : les brûler, les mettre au compost ou en nourrir les animaux de la ferme. Les résidus n’ont aucune valeur commerciale, ce qui fait que les paysans finissent par brûler les déchets de riz – polluant ainsi l’air, tuant des insectes non nuisibles pour les cultures et rendant la couche supérieur du sol partiellement stérile en raison de la perte de nutriments.

« Vous devez être le changement que vous désirez voir dans le monde. »
– Mahatma Gandhi

Venant moi-même d’un milieu agricole, j’ai pu constater que la combustion des déchets de riz constitue un immense problème. Chaque fois que j’allais voir ma ferme, je voyais que l’on brûlait d’énormes quantités de déchets de riz, ce qui créait des nuages de fumée noire. Il est de toute évidence très malsain de respirer cet air pollué pour les êtres humains, mais pas seulement eux, l’impact sur les animaux peut aussi être grave.

Désireux d’aider la société et tirant parti de ce tremplin pour apporter un changement, Rayvin, Ekambir et moi-même avons participé au Social Innovation Relay (Relais pour l’innovation sociale). En collaboration avec un partenaire mondial, la Compagnie Hewlett-Packard, Junior Achievement-Young Enterprise Europe (Réussite des juniors-jeune entreprise Europe) a mis au point le Relais pour l’innovation sociale en vue d’encourager des jeunes âgés de 15 à 18 ans à élaborer des concepts commerciaux à la fois novateurs sur le plan social et susceptibles d’avoir un impact social réel.

Nous, les jeunes innovateurs, nous avons décidé d’imaginer une solution viable au problème décrit ci-dessus, à savoir un produit qui utiliserait la paille et l’enveloppe du riz comme matériau de base. Les principaux enjeux étaient les suivants : contribuer à réduire le déboisement ; fournir une source de revenu supplémentaire aux paysans ; et fournir des logements écologiques et à faible coût aux personnes à revenu faible. Nous avons traité ces problèmes en créant un produit appelé Green Wood – un substitut du bois, composé de déchets de riz inutilisés, qui peut servir de matériau de construction pour des logements à faible coût.

Green Wood crée des panneaux en particules bon marché et imperméables qui peuvent être utilisés pour créer des logements écologiquement durables. Résistant aux champignons et aux moisissures, il est donc adapté à tous les climats. Il peut aussi être utilisé pour construire du mobilier scolaire solide et à faible coût. Tous ces avantages en font un matériau de construction révolutionnaire. Notre objectif premier est de contribuer au bien-être social et d’initier un changement partout dans le monde. Nous aspirons à en faire profiter un maximum de personnes de par le monde.

Nous voulons rendre à notre société ce qu’elle nous a donné. Green Wood peut permettre aux pauvres sans abri d’avoir un toit sur la tête. Il peut aussi améliorer les moyens d’existence ruraux en créant un marché pour les déchets de riz, pour que les fermiers aient un revenu supplémentaire. Par ailleurs, notre produit peut réduire considérablement la pollution atmosphérique tout en faisant reculer le déboisement de la forêt tropicale où croissent de nombreuses espèces de bois dur ; le déboisement est aussi lié au changement climatique et a un impact dévastateur sur la diversité biologique et le cycle de l’eau. L’utilisation d’un matériau durable n’est pas seulement nécessaire d’un point de vue éthique, mais peut être synonyme de longévité commerciale. Bien que Green Wood ne soit pas encore commercialisé, nous avons créé un prototype et nous l’améliorons au fur et à mesure que nous progressons – plusieurs entreprises ont manifesté beaucoup d’intérêt pour ce produit.

Le fait d’avoir gagné le Relais de l’innovation sociale nous a encore convaincus, si besoin était, que nous les jeunes, nous pouvons apporter un changement au monde dans lequel nous vivons. Nous voulons continuer à aider notre société avec nos petits moyens. Nous, les jeunes innovateurs sociaux, nous pouvons trouver des idées originales pour résoudre de nombreux problèmes en souffrance de par le monde.